Le management en mode transversal, quels défis?



« C’est quoi le management transversal » ?

C’est tout simplement le management sans pouvoir hiérarchique. Typiquement les chefs de projet qui doivent gérer des équipes pluri-disciplinaire dédiées métier, les consultants qui interviennent chez leurs clients pour dérouler un projet, mettre en place un plan d’action, mettre en mouvement une organisation …


"En quoi leurs défis se distinguent-ils des managers d’équipe hiérarchiques ?"

D’abord en mode projet ou mode transversal, on doit manager des experts de métiers différents : vente, qualité, usine, bureau d’étude logistique… qui ont eux-même une structure hiérarchique propre, avec des objectifs propres, pas toujours cohérents avec les objectifs du projet. Le 1er défi est donc de faire en sorte que la mission soit faisable pour chaque acteur projet, en terme de moyens, de temps, de ressources, de motivation …; le chef de projet doit continuellement composer avec l’acteur projet, arbitrer avec la hiérarchie et/ou la direction ; ce qui demande un très bon relationnel, une communication claire et adaptée, une capacité à convaincre, un esprit de synthèse, du discernement et de jongler intelligemment entre persistance et lâcher-prise !


"Le chef de projet ou manager transversal intervient en quelque sorte comme facilitateur pour l’organisation, c’est bien cela? "

Tout à fait ! il met de l’huile dans les rouages en proposant des actions efficaces et qui ont du sens et en communiquant de manière utile. Il harmonise les relations, en gérant les conflits, en les anticipant ; il peut parfois intervenir en soutien opérationnel, selon ses compétences et selon les situations pour gérer les urgences. Il est à l’écoute des acteurs projet, des donneurs d’ordre, des clients… il doit faire coopérer les acteurs projet, en les motivant, en les inspirant, en étant à leur écoute, en étant un soutien pour eux …


"Du savoir-être, plus que du savoir-faire au final… une véritable posture à développer ? "

Oui en effet, et comme chaque humain est différent, la posture sera différente selon la mission, le contexte, la culture de l’entreprise, et le background des acteurs projet … il faut donc être adaptable et avoir beaucoup de cordes à son arc pour avoir le choix dans les stratégies à mettre en place face à une situation. C’est ce qu’on appelle l' "intelligence situationnelle ".


"Et comment la développe-t-on ?"

En élargissant ses choix comportementaux. Si vous agissez toujours de la même manière face à une situation, vous obtiendrez toujours le même résultat. Il est urgent alors d’avoir d’autres choix à disposition pour obtenir d’autres résultats… Un exemple d’astuce : quand vous êtes face à une situation, challengez-vous pour trouver au moins 3 stratégies d’action différentes et testez-les !


"Et à part de performer davantage dans la mission, quels autres bénéfices y-a-t-il à la développer ?"

Développer sa posture de chef de projet et/ou manager transversal, vous permettra de gagner en sérénité, de mieux gérer le stress et donc vos actions/réactions, d’être plus inspirant face à vos équipes, d’être plus posé, positionné et bien plus efficace. Et le génial de l’histoire, c’est que tout ceci aura des retombées positives sur les autres domaines de votre vie…


Agnès Burgan - 21/01/2019

VouiFi

www.vouifi.com


#agilité #SoftSkills #manager #Transversal #Projet #consultants #posture #sérénité #positionnement #efficacité #coaching #formation #Industrie #ingénierie #innovation #Industrie4.0

58 vues

© 2018 by Agnes Burgan VouiFi. Mentions légales.